La Ville de Clermont-Ferrand est candidate au titre de Capitale Européenne de la Culture 2028, avec l’implication de la métropole. Une dynamique qui génère de la réflexion, fédère les habitants et stimule les acteurs et projets locaux au sein d’un projet de territoire.

Effervescences

EN ROUTE VERS LA CAPITALE
EUROPÉENNE DE LA CULTURE

Que faut-il pour transformer la ville et le territoire durablement ?
Du temps, des énergies fédérées, des objectifs partagés, des envies communes.
Présenter la candidature de Clermont-Ferrand et du Massif Central au titre de Capitale européenne de la culture est l’opportunité de travailler cette mutation, en l’adossant à des fondamentaux : le bien-vivre des habitants, l’ADN du territoire, volcanique, à la croisée des chemins de l’urbain et du rural, avec une empreinte industrielle et ouvrière forte.
En 2020, le Massif central s’est plus que jamais affirmé comme un espace riche de son environnement, de sa préservation, de ses ressources naturelles, culturelles... Penser le devenir de cet espace dans un contexte de crise prend un sens particulier à l’heure où les réponses locales semblent une clé face aux défis européens et mondiaux. Parce qu’elles permettent de valoriser les savoir-faire et les atouts des territoires, et surtout de favoriser la proximité, la qualité et le cadre de vie ainsi que le resserrement des liens entre les personnes.